ETUDE EXCLUSIVE

CONFINÉS, LES FRANÇAIS EXIGENT
UN BLACK FRIDAY SOLIDAIRE DES MAGASINS !

Paris, le 19.11.20 – Magasins fermés ou ouverts, comment les Français vont profiter du Black Friday cette année ? En dépensant combien ? Pour acheter quoi ? En boycottant ou en soutenant ? Pour la troisième année consécutive, iloveretail.fr a mandaté OpinionWay pour en avoir une idée précise…

Bandeau-Web.png

#ENBREF

  • 93% des Français ont désormais entendu parler du Black Friday, dont 84% qui voient bien ce dont il s’agit.

  • Un Français sur deux (48%) a l’intention de profiter du Black Friday 2020 pour réaliser des achats.

  • Avant l’annonce du confinement, les Français envisageaient de dépenser en moyenne 198 €, soit 15% de moins que l’an dernier (-35 €).

  • Depuis le confinement et la fermeture des magasins, les Français ont revu leur budget Black Friday à lahausse de 24% (+47 €) pour le porter à 245 €, dépassant même le budget des années précédentes.

  • Les articles de mode arrivent toujours en tête des souhaits d’achat (54%). Hausse sensible des intentions d’achats TV, Hi-fi, High-tech (38% / +5 points), électroménager (31% / +5 points) et Livre, DVD, jeu vidéo, CD (31% / +7 points).

  • Si les magasins sont toujours fermés, 60% des Français souhaiteraient maintenir ou développer le Black Friday1 sur 4 demandant même une taxe des ventes sur Internet au profit des commerces fermés.

  • Si les magasins ont pu rouvrir pour le Black Friday, 73% des Français souhaiteraient le maintenir ou le développer et 39% réclament autant de promotions en magasin que sur Internet.

  • Dans les deux cas, environ un tiers des Français seraient favorables à une annulation (impossible) du Black Friday.

  • Les Français ne sont plus majoritaires à voir dans le Black Friday une trouvaille marketing supplémentaire pour les faire dépenser plus (44% / -9 points) mais plus nombreux que l’an dernier à suspecter une arnaque des commerçants leur permettant de faire de fausses promotions (30% / +4 points).

  • A l’inverse, un tiers des Français estime que le Black Friday représente un bon moyen de faire des économies (32% / +3 points) ou la possibilité d'acheter en avance ses cadeaux de Noël sans stress (28% / -2 points).

  • Trois Français sur quatre (76%), demandent aux enseignes de faire des promotions en magasin physique.

  • Optimistes, 67% des Français pensent que davantage de marques et d'enseignes proposeront des promotions pour le Black Friday cette année.

  • Enfin, un Français sur deux (54%) pense que dans le contexte de crise économique, les promotions du Black Friday 2020 seront plus intéressantes que les années précédentes.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : "Étude OpinionWay-iloveretail.fr : les Français et le Black Friday" et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

Téléchargement complet ici.

Pour la troisième année consécutive, le réseau d’experts du commerce et des tendances de consommation, iloveretail.fr, s’est associé à OpinionWay pour décrypter les attentes et intentions des Français à l’approche d’un Black Friday qui ne sera pas comme les autres. 

En cette période troublée ou l’incertitude règne quant à la réouverture des magasins, que Bercy demande un report et que d’autres voix s’élèvent pour obtenir une interdiction (impossible) du Black Friday et alors que le commerce physique souffre plus que jamais, qu’en pensent réellement les Français ? Magasins rouverts ou fermés, comment ont-ils l’intention d’en profiter cette année ? Est-ce réellement une bonne opération pour eux ? La réponse au cœur de cette étude menée en 2 fois : avant l’annonce et depuis le reconfinement.

Le Black Friday est bien ancré dans les habitudes d’achat des Français mais le reconfinement de la France et la fermeture totale des magasins et rayons dits ’’non-essentiels’’ a fortement rebattu les cartes  » résume Mike Hadjadj, Fondateur du réseau d’experts iloveretail.fr.

 

« Magasins rouverts ou non, les Français envisagent de dépenser plus, dans plus d’enseignes tout en soutenant les magasins physiques qui leur manquent tant… 

"

"

 

LA FRANCE ENTIÈRE

CONNAÎT DÉSORMAIS LE BLACK FRIDAY

Ce terme anglo-saxon est désormais connu de tous :  93% des Français ont déjà entendu parler du Black Friday.

Dans le détail, ils sont même 84% à bien voir ce dont il s’agit, chiffre en progression de 4 points par rapport à l’an dernier. Ce chiffre est même plus marqué chez les femmes (86%), les 50-64 ans (88%) et les CSP- (88%).

Capt 02.png
Capt 03.png

Un Français sur deux (48%) a l’intention de bénéficier du Black Friday pour réaliser des achats. Sans surprise, cette intention est largement plus forte chez les 18-24 ans (67%) et chez les 25-49 ans (57%).

Particularité liée à la situation inédite du confinement, 19% des Français conditionnent leur participation au Black Friday à la non-réouverture des magasins.

UN BUDGET QUI EXPLOSE…

DEPUIS LE RECONFINEMENT !

 

Questionnés une première fois avant le reconfinement (21 et 22 octobre derniers), les Français ayant l’intention de réaliser des achats lors du Black Friday avait prévu un budget en baisse de 15% puisqu’ils envisagent de dépenser 198 euros en moyenne lors de leurs achats 2020, soit 35€ de moins l’an dernier (et 14€ de moins qu’il y a deux ans).

27% des personnes interrogées déclaraient disposer d’un budget d’un montant supérieur à 200 euros. Si les femmes avaient davantage l’intention d’acheter lors du Black Friday, elles prévoyaient en revanche de dépenser beaucoup moins que les hommes avec un budget moyen de 192 € contre 208 €. C’est également le cas des séniors : les Français de 65 ans et plus sont les moins nombreux à prévoir des achats lors du Black Friday mais prévoyaient de dépenser en moyenne presque 2 fois plus que les personnes âgées de moins de 25 ans (234 € contre 123 €).

Capt 04.png
Capt 05.png

Le reconfinement de la France et la fermeture totale des magasins et rayons dits "non-essentiels" a fortement rebattu les cartes. Questionnés une nouvelle fois les 12 et 13 novembre derniers, les Français ont revu leur budget Black Friday à la hausse de 24% (+47 €) pour le porter à 245 €, dépassant même le budget des années précédentes 2019 (233 €) et 2018 (212 €).

Si les hommes sont toujours moins nombreux que les femmes à avoir l’intention d’acheter lors du Black Friday, leur budget moyen explose et passe à 342 € (+134 €), représentant désormais le double de celui

des femmes qui baisse de 16 € par rapport à avant le confinement pour s’établir à 176 €. Forte hausse également du budget moyen des seniors (335 € / +101 €).

Numéro 1 toutes catégories des rayons que les Français envisagent de dévaliser lors du prochain Black Friday : la mode avec 54% de citations (vêtements, chaussures et maroquinerie) et encore plus fort du côté des femmes (61%) que des hommes (42%).

Hausse sensible des rayons suivants puisque les Français vont chercher des promotions sur les produits technologiques pour 38% d’entre eux (+5 points), l’électroménager pour 31% (+5 points) et les produits culturels pour 31% (+7 points). Le bas de tableau reste relativement faible, ce qui explique une participation moins active des enseignes, avec les objets de décoration (21%), le bricolage et le jardinage (17%), les matériels sportifs ou de loisirs (12%), les autres types de produits à moins de 10%. Notons tout de même la progression de 4 points du souhait d’achat de produits de luxe (9%).

Capt 08.png

LE BLACK FRIDAY DOIT SOUTENIR

LES MAGASINS PHYSIQUES

 
Capt 06.png

Si les magasins sont toujours fermés pour le Black Friday, 60% des Français souhaiteraient le maintenir ou le développer. Cette tendance est, là aussi, nettement plus marquée chez les hommes (74%) et les 18-24 ans (68%).

 

Afin d’être solidaire avec les magasins qui seraient encore fermés, 1 Français sur 4 demande que l’on développe le Black Friday cette année tout en imposant une taxe reversant une partie des bénéfices aux commerces fermés.

Si les magasins ont pu rouvrir pour le Black Friday, 63% des Français souhaiteraient le maintenir ou le développer. Traditionnellement plus clientes des magasins physiques, ce sont cette fois les femmes qui portent cette tendance (68% vs 58%), de même que les 18-24 ans, toujours en quête de promotions (70%).

 

Toujours solidaires des commerces qui souffrent tant cette année, 39% des Français réclament autant de promotions en magasin que sur Internet, et ce, afin qu’ils ne soient pas désertés une fois de plus.

Capt 07.png

Ceci étant, que les magasins aient ou non rouvert pour le Black Friday, environ un tiers des Français serait favorable à une annulation (impossible). C’est chez les seniors que cette tendance est nettement plus marquée qu’ailleurs.

 

PAS DUPES, LES FRANÇAIS
SAVENT Y TROUVER LEUR COMPTE

Les Français ne sont plus majoritaires à voir dans le Black Friday une trouvaille marketing supplémentaire pour les faire dépenser plus (44% / -9 points).

 

Ceci étant, ils sont plus nombreux que l’an dernier à suspecter une arnaque des commerçants leur permettant de faire de fausses promotions (30% / +4 points). 

Capt 09.png

Bien qu’ils ne soient pas dupes de l’intérêts des enseignes, les Français ont bien compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer du Black Friday : le bon moyen de faire des économies arrive désormais en deuxième position à 32% (+ 3 points), le fait d’augmenter son pouvoir d’achat gagne 7 points à 15% et l’opportunité d’acquérir des biens inaccessibles habituellement augmente de 4 points à 14%. La possibilité d’acheter en avance ses cadeaux de Noël sans stress perd en revanche 2 points à 28%.

Capt 10.png

Pour trois Français sur quatre (76%), les enseignes devraient faire des promotions pour le Black Friday en magasin physique et pas seulement en e-commerce, ce chiffre étant encore plus fort chez les 35-49 ans (84%).

Faisant fi des débats qui ont pu naître ces dernières années entre enseignes, les Français se montrent optimistes puisque 67% d’entre eux pensent que davantage de marques proposeront des promotions pour le Black Friday cette année.

Enfin, un Français sur deux (54%) est confiant dans l’engagement des enseignes, anticipant que dans le contexte de crise économique actuelle, les promotions du Black Friday 2020 seront plus intéressantes que les années précédentes.

L'ensemble des résultats est disponible en téléchargement libre en cliquant ici.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : "Étude OpinionWay-iloveretail.fr : les Français et le Black Friday" et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

 

CONTACTS & METHODOLOGIE

iloveretail.fr

Mike Hadjadj, Fondateur

+33 627 305 208

@MikeHadjadj

OpinionWay

Frédéric Micheau, Directeur des études d’opinion

+33 1 81 81 83 00

@FMicheau

A propos de iloveretail.fr

Super capteurs par nature, nous aimons vous faire découvrir les attentes consommateurs et les nouvelles tendances en matière de commerce, de technologie et d'usages. iloveretail.fr est un activateur de contenu et d’influence réunissant des experts passionnés du retail afin de vous proposer des Store Tours et Learning Expeditions, des rapports de tendances et d’innovations, des études d'opinion et de comportement consommateurs, des événements visant à valoriser votre expertise ou des opérations d'influence sur-mesure. #contenu et #influence sur www.iloveretail.fr

 

A propos d’OpinionWay

Créé en mars 2000, pionnier de la digitalisation des études, OpinionWay est un acteur majeur de l’innovation dans les études marketing et opinion. Sa vocation consiste à rendre le monde intelligible pour agir aujourd’hui et imaginer demain. La société intervient dans de nombreux domaines comme la compréhension des marchés, les problématiques de marques, le développement de produits et de services, etc. auprès de cibles BtoB ou BtoC pour des clients à forte notoriété. OpinionWay est membre actif d’Esomar et développe une politique RSE depuis 2007.  Il est certifié depuis 2009 ISO 20252 par l’AFNOR et membre de CroissancePlus. www.opinion-way.com  

Méthodologie

Cette étude a été réalisée en 2 phases : avant l’annonce et pendant le reconfinement.

Du 21 au 22 octobre 2020 auprès d’un échantillon de 1015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Du 12 au 13 novembre 2020 auprès d’un échantillon similaire de 1019 personnes.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

© iloveretail.fr 2020 by Log on experience